Ma rencontre avec Beyoncé et Jay-Z

JUSTE AVANT

le loulouC’était le mardi 26 juillet 2016.  Comme chaque année à cette période-là, Fanny, Philippe, David et moi avions notre déjeuner pré-vacances. Philippe avait proposé de se retrouver au ‘Loulou’ un restaurant en terrasse que je ne connaissais pas, au cœur de Paris, près du Louvres. Nous devions y aller l’année précédente mais les réservations étaient complètes.

Je suis arrivée en retard, pour ne pas changer… J’étais heureuse de les retrouver, ma petite bande à moi. J’avais besoin de ce moment en leur compagnie pour me vider la tête. J’étais en pleine phase de réflexion, dans pas mal de domaines de ma vie. Au boulot, je venais d’essuyer une déception, un collègue que j’appréciais beaucoup m’avais planté un couteau dans le dos. Côté cœur, ce n’était pas mieux, je vivais une histoire pourrie avec un mec tellement concentré sur son besoin de devenir millionnaire et de réussir socialement qu’il en oubliait souvent mon existence. Financièrement, c’était la cata, les travaux de mon appart me coutaient une blinde, je me demandais comment j’allais m’en sortir… Côté famille et amicalement parlant, ça allait, heureusement !

10 mois plus tôt, j’avais décidé de me lancer dans l’entreprenariat. ‘ekila entertainment’ était lancé, avec l’aide de ma nièce Majoie. J’avais une idée précise de ce que je voulais accomplir mais je savais que je devais passer par certaines étapes nécessaires pour y arriver. Projets après projets, rencontres après rencontres, les choses faisaient leur petit bout de chemin. Cependant, à vouloir trop en faire je me dispersais.

J’ignorais encore que ce 26 juillet 2016 allait représenter un tournant pour moi.

 

LE MOMENT

beyonce-jay-z-lemonade-1440x960Il faisait vraiment beau ce jour-là. Le ‘Loulou’ est un restaurant particulièrement agréable, situé dans les jardins du Louvres. Il y avait très peu de monde au Loulou ce jour-là. J’aime Paris l’été… Philippe et Fanny faisaient dos à l’entrée du restaurant. Je me trouvais face à eux. Je m’amusais à suivre les allers et venues du staff entre les cuisines et la terrasse. Philippe avait commandé la bouteille de rosé, nous terminions nos entrées.

Là, je vois un homme élégant en costume arriver à la terrasse du restaurant. Nous nous trouvions à une vingtaine de mètres de l’entrée. Il précédait un autre homme, vêtu de manière plus détendu, pantalon couleur crème et t-shirt blanc. Plus ce dernier avançait vers nous, plus ses traits me devenaient familiers. Il avait un grand sourire. Punaise ! Il me rappelait quelqu’un… Il m’a fallu un instant après que mon cerveau ait réalisé ce qu’il se passait pour me rendre compte que ce n’était autre que Jay-Z !

Fanny, en voyant l’expression de mon visage, m’a demandé ce qu’il se passait. Je ne sais plus ce que je lui ai bafouillé. Jay-Z arrivait à notre niveau exactement à ce moment précis. Il m’a souri et m’a dit un grand ‘Hey’ ou ‘Hi’, je ne me rappelle plus lol, toujours avec un grand sourire aux lèvres.

J’ai essayé de faire la fille civilisée, sachant qu’avant son arrivée, j’étais la seule personne noire dans le restaurant. Je n’en croyais pas mes yeux. Le Directeur du restaurant l’a accompagné vers sa table, à cinq mètres derrière moi. DERRIERE moi ! Pourquoi ?!!

Fanny et moi on s’est regardé, en mode ‘Truc de ouf guedin !’. Philippe lui, pesait l’instant extraordinaire qui était en train de se passer, mais ce n’était pas son problème ! Puis là, non… Il faut que je m’arrête un instant.

Puis là, je vois plusieurs autres personnes entrer dans le restaurant, dont… Queen B qui tenait Blue Ivy par la main. Dieu… elle était magnifique. Jay-Z est allé à leur rencontre. Il y avait la nounou puis deux autres jeunes filles, des adolescentes de la famille je crois. Ils se sont tous assis à la table derrière nous. DERRIERE !!! Je ne pouvais rien voir. De temps en temps je faisais genre je contemplais les jardins. Fanny et Philippe m’ont gentiment proposé que l’on change de place. J’ai hésité ¼ de seconde puis la Baz civilisée a pris le dessus. Je suis restée où j’étais.

Les Carter ont passé leur commande, puis Beyoncé est allée jouer avec Blue Ivy dans les Jardins. La mini beyhive que je suis aurait adoré immortaliser ce moment avec eux mais la horde de gardes du corps présente avait pour ordre d’empêcher qui que ce soit de prendre ne serait-ce qu’un cliché. Ce que je comprends et que j’ai respecté. Moins d’une heure plus tard, ils se sont tous levés pour partir. En passant devant moi, j’ai eu droit à un ‘Bye’ droit dans les yeux avec un sourire. J’ai cru que j’allais fondre sur place.

 

LE ‘APRES’

J’ai littéralement été sur un petit nuage très longtemps après cette ‘rencontre’. Le salut des Carter, le fait de les avoir approchés de près. L’un des couples les plus puissants et emblématiques au monde… Je ne m’en suis pas remise je crois, pour la simple et bonne raison que ce moment est devenu l’un de mes points de référence à chaque fois que j’ai la sensation que les choses sont difficiles, que je n’y arriverai pas, que je ne suis pas capable. Cette rencontre, à chaque fois que j’y repense me fait réaliser que Tout Est Possible A Celui Qui Croit. Tout est possible ici-bas. Avec de la foi en soi, du travail et de la détermination tout peut arriver.

IMG_20180806_085635_522Non, nous ne nous sommes pas parlés, je n’ai pas été invitée à leur table. J’ai eu droit en revanche à des regards, des sourires, de la bienveillance. Et à ce niveau-là, cela a été une grande leçon pour moi. Je me suis retroussée les manches après ça. J’ai pris le temps de la pause estivale pour entrer en action, me recentrer sur l’essentiel, me libérer de ce qui ne contribuait pas à mon bien-être. Je ne crois pas au hasard.

Aujourd’hui, deux ans plus tard, à quelques jours près, je regarde le chemin parcouru. Je n’en suis pas peu fière. J’ai appris de belles leçons à travers des expériences bonnes et mauvaises, mais toujours formatrices. J’ai appris à penser à moi, à m’aimer encore plus, à accepter de prendre ce qui m’appartient de droit. J’ai appris à dire non sans m’en vouloir, à dire oui quand je le voulais vraiment, et à me concentrer sur mon parcours personnel.

Je sens que je suis aujourd’hui en phase avec celle que je suis vraiment. Je suis sur le bon chemin qui me mène à ma destinée.

 

INTERVIEW DE BEYONCE DANS VOGUE

Vogue, september 2018 - photographed by TYLER MITCHELL

Vogue, september 2018 – photographed by TYLER MITCHELL

Je suis émue par l’interview que Beyoncé a donné à Vogue, dans l’édition de septembre 2018. On y sent une femme qui parle de son expérience de femme. Qui nous dit qu’elle a appris à ne plus subir de pression sur son physique, sur ce à quoi elle devrait ou non ressembler. Elle embrasse son corps tel qu’il est aujourd’hui après la naissance de Sir Carter et Rumi, ses jumeaux. Beyonce ouvre son cœur et nous parle des différentes épreuves auxquelles elle a dû faire face. Et là tu te dis que cette femme, qui de l’extérieur parait avoir tout, reste une femme comme les autres avec ses faiblesses et ses doutes. On devine à travers les lignes que ce qu’elle a aujourd’hui elle est allée le chercher elle-même, à force d’un travail acharné et de détermination. Elle parle de l’importance de donner une chance, notamment à la jeune génération. On ressent que rien ne pourra l’arrêter si elle l’a décidé, et aujourd’hui je partage le même état d’esprit. Lien vers l’article : https://www.vogue.com/article/beyonce-september-issue-2018

 

 

Bazeli Mbo

Ma rencontre avec Beyoncé

| Empowerment |

2 commentaires

  • Diouf
    Reply

    Merci ma belle pour ce beau partage
    Très touchant et motivant !
    Vas ma belle ! !
    PLEIN D’AMOUR
    BIZŹZZ
    NDIÉMÉ

    • Photo du profil de bazeli mbo
      bazeli mbo
      Reply

      Merci ma Ndiémé, je suis heureuse que tu aies aimé ce billet. Cette rencontre a révélé beaucoup de choses en moi, j’ai vraiment pris cela comme un signe !

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>