Gucci lance un plan d’actions pour promouvoir la diversité et l’inclusion au sein de ses équipes suite au tollé provoqué par son blackface

La vague d’indignation sur le blackface de Gucci a pris de l’ampleur la semaine dernière sur la Toile et n’est pas prête de se dissiper au vu des réactions des internautes scandalisés. Malgré les excuses publiées par la marque de luxe, la colère ne désemplit pas.

 

Rappel des faits

Gucci Blackface internaute twitterMercredi 6 février 2019, une internaute épingle la maison italienne pour blackface, en publiant des photos d’un pull vendu à 890 dollars (soit environ 785 euros), remonté sur la bouche, qui apparaît alors dans un trou bordé de rouge donnant une impression de lèvres surdimensionnées, rappelant les représentations caricaturales des Noirs.

« Joyeux Mois de l’Histoire des Noirs à vous », a écrit la jeune femme sur Twitter en publiant après une photo d’une cagoule vendue séparément : « Ils ont un masque assorti, comme ça vous pouvez faire un blackface chic et classe sans galérer à vous grimer ». Ses tweets, partagés des milliers de fois, ont déchaîné la Toile.

Face au scandale, Gucci a réagi très rapidement. Dans un communiqué publié le jeudi 7 février matin très tôt sur les réseaux sociaux, la marque a présenté ses excuses et annoncé avoir retiré de la vente le pull à l’origine de l’outrage, aussi bien sur son site tout comme en boutique.

 » Nous considérons la diversité comme une valeur fondamentale qui doit être soutenue et respectée, et au premier plan de toutes les décisions que nous prenons. Nous nous soucions de développer la diversité à travers notre entreprise, et considérons cet incident comme une importante leçon donnée à l’équipe Gucci et au-delà « .

Du blackface en veux-tu en voilà

moncler Blackface internaute twitterLa liste des maisons de design de luxe qui ont été critiquées pour avoir publié des designs évoquant des images racistes s’allonge.

En novembre 2018, la marque italienne de luxe Dolce & Gabbana avait été obligée d’annuler un défilé en Chine et de s’excuser suite au tollé provoqué par une vidéo promotionnelle accusée de se moquer de la communauté asiatique à coups de stéréotypes, ainsi que des commentaires racistes de l’un des créateurs sur Instagram.

Un mois plus tard, en décembre, la marque Prada s’est aussi excusée après avoir présenté en vitrine de son magasin de New York des porte-clés avec des visages noirs rappelant le blackface. Elle avait précisé qu’elle allait se doter d’un « conseil » sur la diversité et le racisme.

Moncler en 2016 proposait des manteaux noirs avec des images de visages noirs dessus. Et rappelons-nous aussi de H&M qui a utilisé un enfant noir pour modeler un pull « singe ».

 

Gucci lance un plan d’actions pour la diversité

La maison de couture italienne annonce quatre nouvelles initiatives incitant à la diversité et inclusion.

Le designer et collaborateur de Gucci, Dapper Dan, a déclaré sur Instagram que ce blackface était «scandaleux» et «insultant». Le célèbre designer a également confirmé que le PDG de Gucci, Marco Bizzarri, se rendrait à Harlem pour aller à la rencontre de leaders d’opinion de la communauté et de l’industrie afin de discuter des solutions à apporter.

Cette réunion réunissant plusieurs hauts responsables de Gucci, a eu lieu jeudi 7 février. Vingt-quatre heures plus tard, Gucci a annoncé la première série d’initiatives que la marque mettra en œuvre pour remédier à la situation et tenir sa promesse de créer un changement institutionnalisé au sein de l’entreprise.

 

Voici ces initiatives :

• Embaucher des directeurs mondiaux et régionaux issus la diversité et de l’inclusion

• Créer un programme de bourses de design multiculturel

• Lancer un programme de sensibilisation à la diversité et à l’inclusion

• Mettre en place un programme d’échange mondial

Le designer Dapper Dan et le PDG de Gucci Marco Bizzarri

Le designer Dapper Dan et le PDG de Gucci Marco Bizzarri

« Nous acceptons l’entière responsabilité de cet incident, qui a clairement mis en évidence les lacunes de notre approche stratégique sur la diversité et l’inclusion au sein de notre organisation et de nos activités », a déclaré Marco Bizzarri, PDG de Gucci, dans un communiqué de presse. « Au cours des derniers jours, nous avons procédé à un examen approfondi des circonstances qui ont conduit à cette situation et nous nous sommes également engagés avec toutes les parties prenantes, en particulier nos employés et les dirigeants de la communauté afro-américaine, afin de déterminer les actions immédiates qui contribueront à une plus grande diversité parmi les postes clés de l’entreprise, ainsi qu’une sensibilisation culturelle accrue dans l’ensemble de notre organisation afin d’éviter que de telles situations ne se reproduisent à l’avenir.  »

Bizzarri poursuit : «Je suis particulièrement reconnaissant envers Dapper Dan pour le rôle qu’il a joué pour réunir les dirigeants de la communauté afin de nous promulguer leurs conseils. Les initiatives que nous annonçons aujourd’hui représentent la première phase de ce qui deviendra un nouveau plan d’actions à long terme visant à garantir que la diversité et l’inclusion soient parties prenantes dans tout ce que nous faisons.  »

Gucci-storeCeci est un exemple pour montrer à toutes marques que les excuses publiques ne suffisent pas. Prada, également accusé d’avoir vendu des marchandises qui ont fait polémique, a récemment annoncé la création d’un comité consultatif sur la diversité et l’inclusion.

La diversité au sein de toutes les divisions d’une entreprise est essentielle. H&M en a payé les frais en 2018. La Toile qui pousse au boycott de ses marques socialement et éthiquement non responsables prouve qu’elle ne lassera plus passer ce type de comportement, à l’image de 50 Cents qui a appelé à boycotter Gucci en brûlant un t-shirt de la marque ou encore le réalisateur Spike Lee et le chanteur Soulja Boy qui eux aussi boycottent la marque.

 

 

 

Gucci lance un plan d’actions pour promouvoir la diversité et l’inclusion

| Société |

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>