Ma mère un jour m’a dit …

20180819297269710071575481Je devais avoir 8 ou 9 ans, je suis rentrée chez moi une après-midi particulièrement triste. Ma mère m’a demandée ce qui n’allait pas. Je lui ai répondu que ma meilleure amie de l’époque ne voulait plus être ma copine. Elle était pourtant ma meilleure amie. Ma mère m’a regardée droit dans les yeux et sa réponse m’a longtemps fait réfléchir :   » Ma fille, dis-toi bien que les meilleures amies n’existent pas. Je suis ta mère, crois-moi, dans la vie tu ne pourras uniquement compter que sur ton père et moi ainsi que tes frères et sœurs. Le reste ça vient et ça part « . Plusieurs années plus tard ma mère me répétera  » Souvent ce sont les amis qui sont les plus proches de toi qui te trahiront. Fais attention, ne révèle jamais tous tes secrets ma fille, car certains les retourneront contre toi quand l’amitié s’évaporera « . Je trouvais ma mère dure à l’époque dans ce qu’elle affirmait. Cependant, je la rejoins lorsqu’elle affirme que les amitiés viennent et partent et qu’il faut éviter de tout donner d’un coup. Ma mère m’a donnée ce conseil dès le plus jeune âge car elle me connait mieux que personne. Elle sait combien je suis sensible, elle dit souvent de moi que je suis très généreuse, je donne beaucoup, parfois trop vite.

 

L’allégorie de l’arbre de l’amitié

J’ai lu une fois quelqu’un comparer l’amitié à un arbre. En faisant un parallèle pour le moins très parlant entre les feuilles, les branches et les racines d’un arbre – et l’amitié.

L’arbre est couvert de feuilles.  Comme dans la vie, nous sommes entourées de plein de feuilles. Par feuille on entend ces personnes qui te contactent et pensent à toi quand tout va bien. Ces personnes sont souvent là car tu leur apportes quelque chose d’agréable, ta lumière les attire et elles veulent profiter de ta belle et puissante énergie positive. Souvent ces personnes ne sont pas profondément mauvaises, c’est juste que tu ne peux pas compter sur elles, ce n’est pas leur rôle. Ces personnes bougent au gré du vent et dès le premier coup de tempête elles disparaissent. Les amis-feuilles ne sont pas fiables. Pire encore, les feuilles sont parfois des pompeurs d’énergie. Oui oui on les connait. Elles t’usent et t’usent, jusqu’à fatiguer. En revanche, quand vient ton tour de demander un peu de force il n’y a plus personne. Il faut simplement le savoir pour ne pas tomber des nues et être blessé.

Puis il y a les branches. Plus solides que les feuilles, les branches te veulent du bien. Elles sont à ton écoute, sont présentes quand tu le demandes, mais elles ne résisteront pas au poids de tes problèmes. Quand ça ne va pas, les branches sont là à tes côtés au début des tourments, mais après deux ou trois coups de fil de soutien, elles deviennent injoignables. Les branches ne sont pas assez solides pour te soutenir quand tu as besoin de te reposer longtemps sur elle. Il est essentiel de savoir sur qui on peut vraiment se reposer dans la vie, pour ne pas être déçu. C’est toujours dans les moments les plus sombres que l’on fait la distinction entre une branche et une racine.

Les racines (un big up pour elles s’il vous plait !) sont les personnes qui dans les jours heureux comme dans les périodes les plus tristes de ta vie seront là. Tu ris, elles rient avec toi, tu pleures, tu hurles de douleur, elles la partagent aussi. Elles sont fiables et solides. Les racines sont tes repères quand tu n’as plus la faculté de distinguer les bonnes choses pour toi. Les racines sont l’épaule sur laquelle tu peux te reposer sans qu’elles ne te trouvent trop lourd à porter. Les racines te prodiguent les meilleurs conseils. Les racines te disent la vérité, surtout celles difficiles à entendre, car leur rôle est de te protéger. Les racines sont la famille que tu as choisie. Il arrive même que les racines prennent le dessus sur une famille de sang inexistante.

Chaque partie de l’arbre a de son importance. On doit accepter que chaque relation soit comme une saison, plus ou moins longue. Il ne faut pas renier les feuilles car elles sont trop volatiles ou en vouloir aux branches car elles sont trop fragiles. Le tout est de bien les identifier et faire la part entre ce que chacun peut te rapporter dans la vie. Les seules personnes que je vous implore d’éviter à tout prix ce sont les pesticides.

 

Attention aux pesticides !

Aïe les pesticides ! Ces faux amis-là sont les plus dangereux car ce sont des experts en manipulation. Ces personnes arrivent avec leur plus bel apparat, revêtent leur plus beau sourire et prennent l’apparence de racines alors que ce ne sont que des imposteurs. Les pesticides sont toxiques et te feront croire qu’elles sont bonnes pour toi et qu’elles participent à ton élévation, mais en fait elles t’empoisonnent à petit feu.

Les pesticides sont souvent des individus à forte personnalité, expansifs, qui aiment être vus et attirer l’attention. Ces personnes ne supporteront pas que tu brilles plus qu’elles. Ces gens-là t’envieront, parleront derrière ton dos, lanceront même de fausses rumeurs sur toi.  Elles te rabaisseront sournoisement et se nourriront du malheur qu’ils t’infligeront.

Il est difficile au début de repérer un pesticide et par la suite de s’en détacher car ces personnes se font souvent passer pour des victimes et ont le don de te faire culpabiliser. Du coup comme tu les aimes tu veux les croire, ce sont des amis que tu considères comme fidèles donc pourquoi se poser des questions. Jusqu’au jour où la coupe devient tellement pleine que tu n’as pas d’autre choix que de réaliser qu’il y a un réel souci.

Il faut souvent qu’un acte grave se produise pour qu’on réagisse. Mais il n’est jamais trop tard pour se défaire de pesticides. Ce n’est pas toujours chose facile car les pesticides savent se frayer un chemin dans ton cœur et y semer leur venin au calme. Mais on y arrive. Tu te rends compte que le pesticide est inoffensif dès le moment où tu te défais de ses griffes et lui montres que leur négativité est désormais sans effet !

Méfions-nous des mauvaises racines !

 

Mon arbre d’amitié

Je peux dire qu’en amitié je suis très chanceuse. J’ai eu au cours de ma vie la bénédiction de rencontrer des personnes extraordinaires qui m’ont fait tellement grandir.

J’ai appris que les amitiés exclusives ne sont pas saines. J’ai appris que l’amitié est une fleur qu’il faut savoir arroser et soigner. J’ai appris que les amis sont des êtres humains, qu’ils ne peuvent pas effacer tes maux mais t’aider à les supporter. J’ai appris qu’une amitié-racine peut se construire en un regard et qu’une amitié de 25 ans peut se briser en un coup de fil. J’ai appris qu’en amitié les pauses sont parfois vitales pour mieux se retrouver. Avec l’expérience je sais qu’il n’est pas nécessaire de se voir ou de s’appeler tous les jours pour savoir qu’une racine est toujours stable. Quelle plus belle preuve d’amitié que de se retrouver après un long moment et avoir la sensation de s’être quitté la veille.

Je profite de ce billet pour remercier mes amies (présentes et passées) qui ont participé à faire de moi la femme que je suis aujourd’hui. Quand ma mère me disait de prendre garde je crois qu’elle faisait référence aux feuilles et aux branches. Car mes racines ne m’ont encore jamais déçue, elles sont ma famille.

Prenez soin de vos amis.

PS : pensée spéciale à Djacksou mon seul ami-racine masculin, devenu mon grand frère

Les vrais amis n’existent pas !

| Amour / Amitié |

4 commentaires

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>