2ème édition du stand Pavillon « Lettres d’Afrique »

Soirée inauguration. 23 mars 2017

Au Salon du livre de Paris, le Pavillon des Lettres d’Afrique revient, pour sa deuxième édition, avec de nombreuses nouveautés. Il élargit son cercle littéraire de l’Afrique avec encore plus de pays inscrits, jusqu’aux pays des Caraïbes et du Pacifique, sur le thème « Le livre passerelle des Arts ».

Du 16 au 19 mars, au Salon du Livre de Paris Porte de Versailles, le Pavillon des Lettres d’Afrique Caraïbes et Pacifique, organisé par l’Agence Culturelle Africaine créé en 2017 par Aminata Diop Johnson, constituera à nouveau le lieu convivial et informel de rencontres et de rendez-vous en vue de prolonger les échanges entre auteurs et visiteurs, mais aussi pour nouer des liens entre professionnels du livre.

Mardi 20 février, au cours d’une conférence de presse, les organisateurs du stand ont confirmé la Côte d’Ivoire en tant que pays chef de file du pavillon, sous la dynamique de Maurice Kouakou Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie. Outre ce pays, ce sont au total neuf autres pays qui y seront représentés : la Guinée, le Bénin, le Cameroun, le Nigeria, la République du Congo, le Sénégal, le Gabon, le Togo et l’Afrique du Sud, pays à l’honneur.

Dans cette édition 2018, le livre est placé comme pierre angulaire pour célébrer et promouvoir les différentes industries culturelles et créatives. Cinéma & Audiovisuel, Arts visuels, Arts de la Scène, Gastronomie, ou encore la Mode, auront un espace dédié pour valoriser le lien avec le livre et la richesse artistique de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.

Au rang des grands partenaires, Youma Fall, directrice de la langue française, cultures et diversités de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), a réitéré le soutien de son organisation en tant que parrain institutionnel du Pavillon des lettres d’Afrique Caraïbes et Pacifique. Une des activités en commun sera la remise du Prix des cinq continents de la Francophonie. « Nous avons également reçu le soutien de la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale, association reconnue d’utilité publique qui aborde les grandes thématiques contemporaines dans les domaines de la science, de la technologie, de l’éducation et du développement durable, et soutient des actions culturelles », a confié Annie-Mounia Kakou, service Relations presse.

Des actions culturelles soutenues également par des partenariats de poids tels Vivendi, l’Agence française de développement-AFD, l’Institut du Monde arabe, le FNUAP…

Avec son ouverture aux Antilles, le stand Pavillon des Lettres d’Afrique effectue un trait d’union entre le continent-mère et sa diaspora pour faire de la culture un levier de développement, de partage et de fraternité. Cette présence forte de la culture caribéenne sera soutenue par la Fondation Clément qui occupe une place singulière dans le paysage culturel martiniquais en menant des actions de mécénat.

Le Pavillon des Lettres d’Afrique, Caraïbes et Pacifique recevra plus de cent trente auteurs, éditeurs, philosophes, romanciers, artistes, personnalités politiques, acteurs civils et journalistes qui participeront aux rencontres, tables- rondes, débats et tête-à-tête développés autour de thématiques contemporaines.

Outre la programmation classique, l’Espace Jeunesse et Éducation devient un lieu de rencontres dédié aux animations ludo-éducatives, aux débats autour de thèmes comme « La scolarisation des filles » ; « La formation » et accueillera « Les Think tank » ; « La jeunesse connectée » et les startups, a précisé Ossina Gomez en charge de cette programmation.

Le Pavillon des Lettres d’Afrique, Caraïbes et Pacifique, sera également une véritable vitrine pour la promotion des publications des acteurs et des fondations qui œuvrent en faveur des jeunes du Continent africain.

Enfin, parmi les partenaires, le groupe Adiac-Agence d’information d’Afrique centrale assurera la couverture médiatique du pavillon à partir d’un studio multimédia installé au cœur du pavillon animé par les journalistes des Dépêches de Brazzaville et du Courrier de Kinshasa. A cette occasion, l’agence assurera la transmission d’interviews et reportages audiovisuels relayés vers les médias du Bassin du Congo. Un numéro spécial littéraire sera publié à cette occasion comme l’année dernière.

En marge du Salon du Livre de Paris, les organisateurs ont annoncé leur participation à la Foire du Livre de Bruxelles, du 22 au 25 février. Le Pavillon sera en partenariat avec la Coopération Education Culture (CEC) et la Foire du Livre. Juste après le rendez-vous du livre international de Paris, « nous nous rendrons à Genève le 25 avril pour les Assises de l’Edition Francophone », ont-ils indiqué.

Une actualité fournie autour du livre. Ce qui a permis à Sansy Kaba Diakité, commissaire général de Conakry, capitale mondiale du livre pour l’année 2017, de donner à l’assistance le sien concernant Conakry désormais ville référente du livre en Afrique comme l’est Ouagadougou pour le cinéma.

Rendez-vous est pris pour le 16 mars prochain à la Porte de Versailles.

Contact :
Service Relations Presse : Annie-Monia Kakou – amkcommunication@yahoo.fr, + 33 (0)6 65 12 07 58

Source : http://www.congoactuel.com/litteratureexposition-2eme-edition-du-stand-pavillon-lettres-dafrique/

Le Salon du Livre 2018

| Culture, Littérature |

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>