‘Sur Mes Pas’, un documentaire de Madeleine Autet

Capture d’écran 2019-01-02 à 21.53.47Sommes-nous en quête de notre identité

SUR MES PAS, nous permet de parcourir notre identité culturelle africaine, à partir d’une lecture valorisante de ce qui l’a construite durant des siècles. De jeunes africains se donnent aujourd’hui, le devoir de restaurer leur identité culturelle africaine. D’où le grand intérêt de cette démarche réalisée au Cameroun.

Quelle est l’idée principale du documentaire SUR MES PAS ?

La nécessité du bien vivre ensemble n’a jamais été aussi présente dans tous les discours. Je suis convaincue que les gén

Capture d’écran 2019-01-02 à 21.54.59

érations actuelles en ont grand besoin. Même si chacun y va selon sa perception, une question reste essentielle pour mieux se comprendre : d’où venons-nous ? SUR MES PAS pose un regard socio-culturel sur nos us et coutumes africaines. L’on apprend dans le documentaire que nos ancêtres ont abordé le vivre ensemble afin de d’affronter les difficultés existentielles.

Aujourd’hui, nous rencontrons des difficultés. Plusieurs questions subsistent, qu’est ce qui fait le lien entre les générations? Est-ce l’écho de la voix du conteur ? ou alors les ondes ultra rapides des nouvelles technologies ? Arrivons-nous encore aujourd’hui à puiser à la source de nos cultures? Quel est l’impact de la culture sur les jeunes générations ? L’idée de ce documentaire est de partager les aspects que nous avons identifié comme étant positifs du « Bien vivre ensemble ». Pour cela, SUR MES PAS, organise la rencontre de deux générations. Ils sont des artistes, des savants et des conteurs, afin d’accomplir ce devoir de mémoire qui permet de conserver les cultures à travers l’évolution des sociétés et des générations qui les succèdent.

«En Afrique, quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle» Amadou Hampâté Bâ

Cette affirmation, résume parfaitement la nécessité de donner la voix aux savants, pour transmettre leurs connaissances avant qu’il ne soit trop tard. Pour perpétuer et conserver les cultures, nous avons besoin du savoir de nos aînés. La plus grande richesse d’un pays et d’un continent est l’héritage socio-culturel que lui ont légué ses ancêtres. Ce documentaire invite à une connaissance de nos cultures et au passage d’un héritage. J’ai choisi comme terrain le Cameroun, car c’est mon pays, j’y ai vécu et j’en ai gardé de bons souvenirs de la transmission.

D’une génération à une autre à travers les différents canaux que sont la musique, les contes, la cuisine et la médecine traditionnelle. Une transmission à travers laquelle, les protagonistes initiés et postulants peuvent se rencontrer. Nous sommes partis d’un constat, la jeunesse est en quête de repère identitaire. Qui suis-je aujourd’hui moi jeune africain? Cette identité africaine a pourtant toute sa raison d’être valorisée et présentée avec fierté aux yeux du monde. L’Afrique regorge de toutes les compétences capables d’aider sa jeunesse à mieux valoriser son identité collective. Nous donnons ainsi l’opportunité à la classe des initiés, de laisser couler la source du savoir afin que s’y abreuve la jeune génération.

 

Capture d’écran 2019-01-02 à 21.47.00

Madeleine Autet est productrice, réalisatrice et présidente de l’association PROBEC, Cameroun.
Née au Cameroun, elle a partagé son enfance entre le France et le Cameroun. En tant que productrice audiovisuelle, Madeleine Autet a déjà réalisé et produits plusieurs courts-métrages parmi lesquels, « Le crime de l’inconscient », « La BAPSA » , « L’Autisme, combat des familles ». Amoureuse de son pays et de ses richesses culturelles, elle accomplit chaque année en parallèle, la mission principale de son association PROBEC en promouvant les Beautés et les Cultures à travers l’élection Miss Cameroun France.

 

Source : dossier de presse ‘Sur Mes Pas’

 

 

Film : Sur Mes Pas

| Cinema/TV, Culture |

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>