20180518_210827Quand nos familles au pays croient que nous ramassons l’argent en Europe

Les compagnies de transferts d’argent sont d’une grande utilité ! Elles nous permettent d’envoyer et de recevoir (perso cela m’ait très rarement arrivé) de l’argent en seulement quelques minutes ou que vous soyez sur la planète. Si vous pouvez faire le lien entre Moneygram et l’appel impromptu d’un membre de votre famille au pays, cet article vous parlera forcément.

Explication

Je vais vous raconter un peu ma vie pour contextualiser mes propos. Mes parents et moi avons quitté le Kinshasa (Congo) au milieu des années 80 pour la France. Quand tu viens d’Afrique, ce n’est pas seulement ta maison, tes collègues et tes voisins que tu quittes. Non… C’est toute une famille ! Quand je dis famille, c’est dans le sens africain du terme, c’est-à-dire tes grands parents qui ont chacun eu entre 6 et 12 enfants (si vous comptez bien, cela représente une vingtaine d’oncles et de tantes, que l’on appelle Papa A,B,C… et Maman X,Y,Z… C’est comme ça chez nous). Ces enfants ont eu des enfants (soit tes cousins/cousines, que l’on appelle frères/sœurs), qui ont eux aussi, pour beaucoup, eu des enfants. Je ne ferai pas l’addition totale mais vous aurez compris que cela représente une très grande famille.

 

S’ils savaient…

Quand tu vis en occident, ta famille restée au pays croit que ça y est, tu as réussi, ta vie est toute tracée et que tu es riche. Pour eux, Paris c’est la France. « Alors tout se passe bien à Paris ? », « Je ne vis pas à Paris mais à Rouen », « Ah bon ?! Tu ne vis pas en France ? ». Je tire le trait volontairement (rires). Pour eux, tout est forcément plus facile pour toi. Tu as accès à tout, tu trouves du travail aisément et par conséquent tu gagnes de l’argent sans effort et en abondance.

Souvent, lorsque tu arrives en France, tes diplômes – si tu as suivi des études – ne sont pas reconnus. Il te faut repasser des formations, parfois reprendre des études pour les plus téméraires. Ce qu’il se passe la plus part du temps quand la réalité te tombe dessus, notamment pour ceux avec des enfants, c’est de prendre le premier travail que tu trouves pour subvenir à tes besoins et ceux de ta famille. Tu deviens manutentionnaire, peintre en bâtiment, agent d’entretien alors qu’au pays tu étais universitaire, médecin ou chef d’entreprise.

 

L’Eldoradin ?

Mais, ça c’est un sujet tabou. Si tu quittes l’Afrique ce n’est pas pour y retourner plus pauvre qu’au départ. Les gens ne comprendraient pas. Ta famille te prendra pour un incapable, pensant qu’ils auraient eux largement fait mieux que toi. Donc tu ne t’étales pas lorsque tu reçois un appel pour payer les frais médicaux de la femme de Papa A qui est agonisante ou pour prendre en charge la scolarité de l’enfant de Maman Z qui devrait au bout de 30 ans être déjà sorti de l’école primaire. Tu as beau expliquer que la vie n’est pas si simple ici et que l’argent en Europe ne se cueille pas dans les arbres, ils ne comprennent pas et continuent de t’appeler régulièrement pour toucher leur salaire.

 

A leur placeQui peut les blâmer ? Si mon père n’avait pas un jour pris la décision de tout quitter pour espérer offrir un avenir meilleur et plus doux à sa femme et son enfant je serais certainement cette éternelle étudiante ayant besoin de l’argent de mon oncle vivant en France pour régler mon minerval. Quand la faim te brûle l’estomac et que tu penses que ton frère ou ta sœur vit aisément, tu te réserves le droit de leur demander de l’aide. N’est-ce pas légitime ?

Quand on vit en Europe, on se dit qu’ils exagèrent, qu’ils ne se mettent pas à notre place ! On se dit que nous aussi nous avons nos problèmes, des factures à payer et des bouches à nourrir. Quand le téléphone sonne et que l’on voit apparaitre l’indicatif +123 de notre pays d’origine, on laisse sonner ou on ordonne à la personne qui décroche de dire qu’on est sorti ou au travail.

 

Jeu de dupes

Ne serait-ce pas aussi de notre faute si notre famille nous croit si bien lotis en Europe, surtout lorsqu’elle nous voit débarquer en vacances en Afrique tirés à quatre épingles avec le dernier smartphone collé à l’oreille ? Nous faisons aussi croire que la vie est belle pour nous alors que l’on touche le salaire minimum et peinons à joindre les deux bouts. Je caricature mais c’est un peu ça. On participe à cette mystification, peut-être pour ne pas décevoir, plus que sans un désir de flamber…

 

Non la vie n’est pas forcément facile parce que l’on vit en Europe. Certains se battent pour avoir leur papier lorsque d’autres tentent de combattre les discriminations liées à faciès. Vivre en Europe ne veut pas dire vivre dans une capitale avec l’accès aux dernières technologies de pointes. Etre immigrés français ne signifie pas avoir élu domicile à Versailles.

Notre quotidien est plus supportable, bien sûr, mais l’Eldorado ne nous est pas offert.

 

Auteure : Bazeli Mbo Instagram

Les propos tenus dans cet article sont basés sur mon expérience, n’engagent que moi et ne visent pas à décrire une réalité absolue.

 

On ne ramasse pas l’argent !

| Argent |

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>